Futuroscope

Chasseurs de Tornades (2 Juillet 2022)

Un spectacle vivant au Futuroscope, vous plongeant au coeur de tornades !

Le Futuroscope a fait revivre l’un de ses pavillons, Images Studio, en y intégrant un Dynamic Motion Theater proposant un spectacle vivant et digital : Chasseurs de Tornades. Cette nouveauté fait partie du plan d’investissements Vision 2025 du parc et a ouvert le 2 Juillet 2022.

Cette attraction est située dans Images Studio, le pavillon entre Objectif Mars (nouveauté 2020) et Arthur, L’Aventure 4D. Celui-ci a fait l’objet d’une destruction partielle pour y accueillir Chasseurs de Tornades.

Ce pavillon de 3900 m², présent depuis 1995, a été construit pour commémorer le centenaire du cinéma. Jusqu’en 2004, c’était l’attraction Images Studio qui occupait les lieux, un dark ride faisant découvrir les coulisses du cinéma et les étapes de la création d’un film aux visiteurs. En 2005, cette attraction est renommée Star du Futur ! et modifiée sur quelques aspects, pour ensuite fermer et être démontée en 2010. En 2015, le pavillon ouvre de nouveau pour une exposition où sont présentées des innovations technologiques dans le domaine de la domotique et des objets connectés jusqu’en Septembre 2019, date de la fermeture du pavillon avant transformation.

Ouverte depuis le 2 Juillet 2022, Chasseurs de Tornades a fait revivre ce pavillon en y proposant un spectacle immersif dans un théâtre, le tout pour un coût de 21 millions d’euros.

Voici la storyline de l’attraction : Mélanie, une scientifique de haut niveau, un tantinet psychorigide, et Alex, un chasseur de tornades, bricoleur un peu foutraque, sont réunis pour faire fonctionner un simulateur de tornades au sein du Futuroscope. Leur but : mettre au point une sonde (le TrombX) capable de disperser les ouragans les plus violents, comme on n’en voit jamais sous nos latitudes. Pas de bol : alors qu’ils sont en train de faire visiter leurs laboratoires, une alerte tornade est lancée : venue du nord, elle évite de peu Châtellerault, mais se dirige tout droit sur Poitiers. Et pas une tornadette de rien du tout, non. Un vrai gros typhon de catégorie 4 ou 5, capable de tout balayer sur son passage.

La file d’attente est composée de plusieurs petites salles dans le laboratoire du Centre d’Etudes Météorologiques Extrêmes (CEMEX) : le bureau de Mélanie et Alex, le Simulateur de Tornades, l’Atelier de Mélanie, le Garage d’Alex et le QG de suivi des tornades. La tornade que les scientifiques suivent se situe dans la région de Poitiers et on peut y voir des images des routes environnantes ainsi que l’intérieur du Futuroscope, qui est intégré au spectacle, tout comme l’attraction L’Extraordinaire Voyage.

Les visiteurs entrent ensuite dans la salle de conférences (un théâtre holographique), où Mélanie et Alex leur présentent le TrombX et Bully (le véhicule qui transporte le TrombX).

Un théâtre circulaire, immersif et mobile a été construit pour ce spectacle vivant et digital (Dynamic Motion Theater) qui promet une bonne dose d’action. En effet, le théâtre de 120 places est, dans son intégralité, fixé sur des vérins hydrauliques permettant à toute la plateforme de bouger en fonction de l’action : s’incliner, tourner, s’abaisser… à la manière d’un cinéma 4D mais en beaucoup (beaucoup) plus grand. Elle peut atteindre 30 km/h (en tournant) et on doit sa réalisation à Dynamic Attractions, une société canadienne.

Ce théâtre est entouré d’un écran LED circulaire de 17 mètres de diamètre et 8 mètres de hauteur, soit 470 m² de surface (le plus grand du monde pour ce type). En plus de cet écran géant, deux scènes sent cachées derrière celui-ci, se dévoilant à certains moments pour de vraies scènes d’action avec des performers. Enfin, des effets spéciaux sent également intégrés au théâtre, tels que des effets de vents et de la pyrotechnie.

Notons que l’extérieur du bâtiment n’a pas été modifié, hormis l’entrée, qui s’est vue affubler d’une arche.

Retrouvez ci-dessous quelques photos de la construction. Notons que l’endroit où se situe la plateforme est une extension du bâtiment existant.

Cette attraction a été très bien accueillie par les visiteurs, qui y voit un renouveau pour ce pavillon délaissé depuis 2019. Celui-ci est situé juste à côté de la nouveauté 2020 du Futuroscope, la toute première montagne russe du parc : Objectif Mars. Ces deux attractions font partie du plan d’investissements Futuroscope Vision 2025.